• EPISODE 9 : THE FINAL COUNTDOWN

    Et oui, enfin les vacances arrivent. Mais pour la mère de famille de 3 enfants avec un boulot, la dernière semaine ressemble à un vrai parcours du combattant.
    Les TO DO listes boulot, maison, bagages s'allongent sans fin alors que le compte à recours est commencé et s'emballe. Autant te dire que les dernières 48H, je ne suis pas à prendre avec des pincettes.
    Cette chanson, titre du post, ne cesse de résonner dans ma tête. C'est parce que je me sens comme dans un épisode de Rocky. La victoire est au bout du chemin mais il faut passer avant par un entraînement acharné, semé d'embûches et de mille souffrances physiques et nerveuses.

    C'est le moment aussi des bilans. Bon pendant cette année je suis tombée dans la blogosphère et ai fait la connaissance de femmes pleines de talent qui m'ont permis de faire ressortir le meilleur de moi-même. Je les embrasse toutes et leur souhaite de bonnes vacances.
    Rigole, rigole, le résultat est loin d'être top encore mais imagine seulement l'horreur que cela pouvait être avant. Comme le bon vin , je me bonifie avec l'âge. Bon, j'arrête là car monsieur mon mari ne se tient plus les côtes de rire et me rassure car j'ai encore une bonne marge de progression pour lui et donc encore plein de nouvelles aventures devant moi.
    Un merci tout particulier à THE MOST FAMOUS POULE IN THE WORLD qui me fait me bouster le popotin en m'entraînant dans des aventures créatives stimulantes et à LUCIOLLAND qui m'a fait un des plus beaux cadeaux que j'ai jamais eu.

    J'suis contente, les vacances arrivent mais une angoisse diffuse me saisit : pas d'internet pendant 3 semaines, impossibilté de lire vos blogs que j'aime tant ... Vais-je tenir face à ce sevrage sévère ??? Bon , bosser bien les louloutes que je m'en mette plein les yeux à mon retour.

    Je vais aussi laisser ma petite dernière, celle avec qui les débuts ont été difficiles, celle que j'ai souvent affublée de noms d'oiseaux, celle que parfois j'aurais bien passée par la fenêtre : Ma petite MAC chérie, ma Singer modèle MCI, que j'avais achetée il y a fort longtemps pour l'abandonner aussitôt dans un coin. Grâce à elle, j'ai fait de grand progrès en JAP : j'ai appris la lettre T, puis le B et enfin le N. J'ai aussi citronillé. Bon alors à la rentrée, je remets le couvert : SOLVEIG, SUSANNE et les autres m'attendent.

    Le 14 juillet est passé, pas encore le 15 août mais j'ai envie d'un petit feu d'artifices. Alors je vais truster pendant quelques minutes la page d'accueil des blogs MCI avec 9 photos, histoire de me la pêter un peu une dernière fois avant les vacances.

    Au programme, la N du livre well-known OTONA 2, mon premier vrai plaisir de couturière car réalisée avec calme et facilité. Un pur bonheur pour la couturière débutante que je suis.
    Puis la robe à encolure ronde du dernier livre de Mme Citronille, "Intemporels pour enfants". Bon là, ça n'a pas été du gâteau. J'ai eu un peu de mal avec l'encolure. Puis une fois finie, robe beaucoup trop large, j'ai dû retailler sévère dans les emmanchures.
    La dernière, un coucou de mes oisillons qui vous souhaitent de bonnes vacances.

    A bientôt.

    PS : Pas de commentaires à la rentrée sur mon bronzage, j'suis jamais bronzée, à la rigueur vanille-fraise ou même tomate les bonnes années.

    Photo 004.jpg

    Photo 007.jpg

    Photo 001.jpg

    Photo 006.jpg

    100_7308.JPG
    100_7314.JPG
    100_7313.JPG

    100_7310.JPG

    Copie de JC_100_5732.JPG


    PS 2 :
    La N est faite en lin gris souris, so cute, de chez "L'entrée des fournisseurs".
    La robe Citronille est en plumetis gris souris (encore, un brin monomaniaque peut-être) avec un fil de de lurex et en Liberty Meadow gris, verveine et taupe de chez "Mon plus beau rêve" à Versailles.
    Les enfants sont faits maison. La fille semble dire "ras le bol des garçons", le petit dernier cri son amour pour Bob l'éponge et l'autre garçon pose gentiment pour faire plaisir à sa maman qui les saoûle à prendre des photos.