• PETITS POINTS

    Un exercice que je n'avais pas fait depuis la naissance de mon deuxième, soit...houlala fichtre, une dizaine d'années.
    Force est de constater que plus la perverse ride se creuse autour tes yeux, plus ton acuité visuelle diminue.
    Le point de croix te ramène inexorablement à l'âge de tes artères.

    Donc un petit coussin de mariage pour une cérémonie auquelle je suis très prochainement conviée.

    Du noeuds-noeud, de la perlouze,... du vrai festif fifille en fait.

    J'ai choisi ce modèle de la collection "Le lin d'Isabelle" car tout en surfant sur tous les poncifs du genre, il le fait avec charme et délicatesse, comme tous les modèles de cette créatrice d'ailleurs, rencontrée au salon de l'Aiguille en fête.

    Chausse tes lunettes et regarde.

    100_8183.JPG
    100_8181.JPG
    100_8180.JPG


  • Le coup de blouse du W.E. #3

    Une petite blouse réalisée en fin d'année et jamais encore montrée pour cause de photos trop sombres.

    C'est une Suzanne (patron Citronille) de fénéante = sans la patte de boutonnage.
    J'ai bien fait d'éviter cet écueil car dans la série boulette couture, j'ai énormément galéré avec le montage des manches qui ne s'adaptaient pas bien ??? J'ai bien vu qu'il y avait un devant et un derrière mais rien y a fait. Erreur de relevé ??

    Bon au final, je l'aime beaucoup, bien qu'elle n'amincisse pas mon tour de poitrine, car elle est faite dans un Liberty que j'adore : le Coward bleu trouvé chez l'Entrée des fournisseurs. La popeline bleu gris et les boutons sont de la même enseigne.

    La semaine à suivre sera calme car je dois me transformer en séminariste pour le boulot pendant 3 jours...(et je ne préfère pas penser à l'état de la maison avec 3 enfants et un mari en liberté sans la mère Fouettarde).

    Bonne semaine.

    100_8177.JPG
    100_8097 v2.jpg
    100_7944.JPG
    100_8129.JPG

  • Ma robe de bure ou la malédiction du vendredi 13

    La bonne idée de départ : se faire une robe pour un mariage mi-avril.

    On a peur de rien chez Ma vie rêvée :
    Jamais dépasser le stade de la blouse japonaise ou critronillienne, une seule boutonnière faite dans toute sa vie....Alors une robe avec une fermeture éclair en plus, OUAF,OUAF,OUAF, je me marre doucement.

    La mauvaise idée de suite : prendre de la gabardine from Citronille. Belle à l'oeil sur internet mais plutôt épaisse et rigide à la réception (à destiner plutôt à une veste ou un bas).

    Pas grave, on continue à foncer tête baissée.

    Une fois finie, fermeture éclair faite 2 fingers in the nose... En fait j'ai beaucoup lu sur le sujet, n'ai rien compris comme d'hab' et ai fini par pratiquer les premiers gestes de secours de la blonde en milieu de couture hostile : je suis allée simplement regarder comment c'était fait sur une jupe de mon placard.

    J'enfile la robe et là je me rends compte qu'elle ne suit pas vraiment le mouvement. Pratique pour la messe car quand le prêtre nous demandera de nous asseoir et bien ma robe, elle, restera debout.
    Je pense également à appeler la mariée pour lui dire qu'un repas assis, c'est très surfait. Alors qu'un buffet debout, c'est top et novateur!!!

    Misère finale : comme je repasse tel un boulet, j'ai confié le repassage à une autre personne qui ne s'est pas rendu compte que le tissu marquait au moindre coup de fer. J'ai donc des traînées de fer en plus maintenant.

    J'aurais dû mieux réviser mes cours d'anglais : My teinturier is rich because je dois toujours lui confier les vêtements fragiles la 1ère fois.

    Bon, je te la montre quand même, les bras en croix, alléluia.

    Modèle N° 9 Du Stylish Dress Book tome 1

    100_8159.JPG

  • Ma tour de Pise

    A l'initiative de Faustine, voici ma pile pour sauter les deux pieds dans le printemps :

    100_8173.JPG


    Du bas vers le haut :
    *3 voiles de coton de la boutique MERCI, heureux filon découvert grâce à Fred,
    * Popeline lait fraise et Liberty Maynard de L'Entrée des fournisseurs,
    * Madras et Liberty from La Droguerie,
    * Popeline gris perle et Liberty Mauve de L'Entrée des fournisseurs.

    Et puis pour Aurélie et Lili Graffiti, sur mes aiguilles, il va y avoir du lin, du lin et du lin : vertige, cachalot et aigue ( mais bon , faut d'abord finir le petit gilet en kaléïdo ...)

    PS : Boutons fraîchement pêchés du jour à La Droguerie.




  • Ma saison à La Droguerie #10 et fin

    Ma collection automne-hiver 2008/2009 made in La Droguerie se clôture ici.

    Bien qu'encore fugaces, les rayons de soleil se font tout de même de plus en plus nombreux. Va falloir commencer à penser sérieusement collection printemps 2009.

    Pour finir en beauté, un dernier petit GRR pour la route, celui qui ne voulait pas quitter lundi dernier mes aiguilles. Merci au Docteur House de m'avoir aidée, entre 2 diagnostics, à en venir à bout.

    Il devait être prêt avant le 13 pour l'anniversaire de la femme de ma vie, ma MÔMAN chérie. Mission accomplie.

    Je te le montre dès aujourd'hui car ma maman est une femme sérieuse qui ne traîne pas sur la blogosphère (... sinon je ne raconterais pas toutes ses bêtises pour pas me faire gronder!!!).

    Après le bleu sur bleu, j'ai tenté le contraste camouflage passe-partout vestimentaire avec un mélange alpaga brûlis et plumette ébène.
    La broche est faite à partir de boutons et d'un ruban de my Uncle La droguerie is (very) rich et a été fortement pompée sur une créa de notre POULE adorée...


    100_8171.JPG
    100_8170.JPG
    100_8167.JPG

  • Dragibus de printemps

    Alors que mon dernier tricot hiver, qui doit absolument être fini pour le 12, tarde à quitter mes aiguilles...

    Alors que le temps de ce week-end parisien ne m'a pas donné une pêche d'enfer...

    J'ai tout de même eu envie d'aboutir à quelque chose dimanche soir, de faire un truc qui me fasse croire que le printemps arrive,...

    Et puis mes yeux se sont posés sur la boîte à bonbons pleine de dragibus, j'ai eu envie de craquer mais un éclair fulgurant a transpercé mon esprit avant que l'irréparable ne soit commis : la première bague régime Haribo basse calorie était née.

    Il y a quinze jours, je suis tombée dans le tiroir boutons de bottine de La Droguerie, avec des couleurs toutes plus appétissantes les unes que les autres.

    Et voilà ce qu'ils sont devenus hier soir. Ils ont la couleur des Dragibus et à mon doigt, il teintent comme un petit paquet de bonbons.

    Bonne appétit.

    Dragibus 1.JPG
    Dragibus 2.jpg
    Dragibus 3.JPG

  • Le coup de blouse(s) du W.E. #2

    Quand j'ai vu le modèle Suzanne de chez Citronille, j'ai eu une vision fulgurante. Pourquoi ne pas créer une marque de vêtement qui habillerait les mères et les filles ? Et cela s'appellerait Le Comptoir De Ma Vie Rêvée...

    Quoi, c'est déjà fait !?! Même que des boutiques de cette marque fleurisse à tous les coins de notre beau pays . Dingue !!!

    Bon, je remballe mon idée mais te montre tout de même mes petites Suzanne mère-fille.

    Toutes les 2 sont faites avec du Liberty Lola Eve (le mien en turquoise from Bleu de Toiles, celui de mini-moi from une vente ponctuelle de déstockage de tissus chez des créatrices à Paname).
    Les popelines viennent de l'Entrée des fournisseurs (couleur jade pour moi et griottte pour fifille).

    Et voici venu le temps de notre rubrique favorite : La boulette couture du jour.

    Comme Citronille taille grand, je me suis dit qu'un 40 serait OK pour moi.
    Mais bon, si tu fais du 95 de tour de poitrine, voire plus, et si tu n'aimes pas vivre en hapnée, passe direct au 42.
    Donc une fois portée une journée, ma blouse est partie cette semaine chez ma cadette, sur qui les grossesses n'ont pas eu de prise.


    100_8089.JPG
    100_8093 v2.jpg

    100_8125.JPG

  • VENI, VIDI VICI

    Un jour que je VENI ici, je VIDI ceci :

    sang frais.jpg


    Je le VOULIS aussitôt.

    Mais c'était une édition très limitée ... Et un défi fut lancé pour obtenir l'objet de toutes le convoitises.

    ALEA JACTA EST, me dis-je. Si Paname vaut bien une messe, un collier peut bien me faire perdre la tête.

    La bataille pour la conquête du LUCIOLLAND's necklace était lancée.

    Je rassemblais les troupes en rangs serrés. Chez Ma Vie rêvée, on a de la jeune recrue dure au combat et pas avec une jambe de bois :

    100_7995 v2.jpg
    100_7993.JPG


    Les Augures furent consultés pour que le combat se déroulât sous les meilleurs Hospices. Le sacrifice d'une jeune Vierge fut décidée.

    1773388679.jpg


    VICI :

    Le caMAy, very restricted edition, version 2009 est arrivé à bon port. Merci LUCIOLLAND pour ton talent et ton sens du défi fun.

    Allez, tel César sur son char triomphant, devant tout Rome en plein extase défilant, je me présente à toi, fière comme Artaban.

    Il est encore plus BÔ en vrai.

    100_8141.JPG


    Il va palpiter sur mon petit coeur toute la journée. Il me donne du mordant. Sûr qu'aujourd'hui, ça va saigner au bureau!!!

    100_8145.JPG





  • Ma saison à La Droguerie #9

    Si la Trendy-scarf a été la it-écharpe de cette saison, le GRR fut sans doute l’un des it-gilets.

    Il y a bien sûr eu la déferlante LFS grâce au KAL lancé par la très talentueuse FRED, qui nous a permis de passer en classe tricot SUP avec ses jetés invisibles, son point dentelle, son apprivoisement de l’aiguille circulaire,…

    Mais voilà de LFS point sur mon blog tu ne verras…
    Il sèche lamentablement, depuis novembre dernier, sur son aiguille circulaire à cause de ma méga boulette sur le point dentelle qui m’obligerait à défaire plus de 200 mailles sur 10 rangs, avec en plus un mélange alpaga/plumette très rétif au détricotage.
    Fais le calcul du nombre de mailles à défaire, multiplie par mon degré de patience à très faible coefficient et tu auras la dimension de mon grand coup de mou sur le sujet.

    Revenons au cas GRR.
    Tu l’as vu partout, dans des mélanges plus subtils les uns que les autres.
    Avec le mien, tu vas être scotchée par le côté expérimental de sa gamme chromatique :

    BLEU MARINE SUR BLEU MARINE.

    Mon audace te chavire, hein ?
    Pour créer un mélange aussi novateur, j’ai pris de l’alpaga nautilus et de la plumette ardoise made in La Droguerie.

    L’attache est un bouton issu de mon stock from une autre fort honorable maison, L’Entrée des fournisseurs, monté sur une broche.

    Je te laisse avec cette ode à l’originalité et ma foi inaliénable au délire créatif.

    Porte-toi bien.

    100_8139.JPG
    100_8138.JPG
    100_8132.JPG

  • Ma saison à la Droguerie #8

    Une fois n'est pas coutume mais pas de tricot made in la Droguerie ce jour... mais un petit bijou.

    Ses tribulations écossaises m'ont enchantée. Son scottish patchwork est unique comme elle. Dame Luciolland m'a donné envie de faire prendre vie à ce modèle de collier vu à la Droguerie. Tous les boutons et la chaîne viennent de cet antre de la convoitise.

    Pour fixer les boutons, ce fut un peu sport car je n'avais pas le Know How. Bon, j'ai fixé tout ça sur une gros grain et bien ajuster le modèle sur mon cou pour qu'il ne tournicote pas.

    Enfile ton kilt, prend-toi une chopine de bière et écoute les cornemuses qui se mettent à balayer la lande. Have fun!!!

    100_8110.JPG
    100_8122.JPG
    100_8121.JPG