Ma vie rêvée - Page 3

  • CHECHE AND THE CITY #2

    Au commencement était la famous trendy scarf from la DG rendue célèbre par la non moins célèbrissime POULE et faite également par votre humble servante...

    Et puis La Droguerie s'encanailla dans le Liberty et donna naissance à la version été et fleurie de la trendy scarf.

     5 minutes de couture (même pour moi munie de mes 2 mains gauches de couturière) ... et 5 heures à fixer les pompons. Tu veux des conseils et bien débrouille-toi car  j'ai tellement bidouillé que je ne sais même plus comment j'y suis arrivée.

    Liberty capel rouge foncé, pompons couleur champagne (?),  anneaux à boules et boules cadillac bordeau, all from my second home.

     

    100_8254.JPG
    100_8245.JPG
    100_8253.JPG
    100_8248.JPG
    100_8249.JPG

     

  • CHECHE AND THE CITY #1 : TRICO'13

    Le blog le plus lazy de toute la blogosphère sort de sa torpeur à l'occasion du tricot 13.

    Avec les 2 précédents étés et vu le temps relativement pourri de ces derniers jours, Carrie Bradshaw from Manhattan a beaucoup changé. Elle est devenue Caro Bravelefroid et habite Paname. Sa nouvelle quête du Graal n'est plus l'ultime paire d'escarpins mais le chèche ultime.

    Cela tombait bien, le trico'13 de mai avait pour thème le trendy châle de Melle Sophie.

    200 GR de mélange kaléido + plumette sous le bras, nous partîmes 500, la rage au coeur pour faire the big big modèle.

    200 GR plus tard, force est de constater que nous resterons au modèle version short cut. Le trendy châle du pauvre, quoi.

    Il est en kaléido fraise melba et plumette toge from YOU KNOW WHERE. Que je lui ai fait des jetées à 2 mailles des bords pour faire du trou-trou et pour ne pas passer pour la plus feignante de toutes mes trop talentueuses copines.

    Ce mélange est douillet au possible. Quand tu le mets autour du cou, t'as l'impression de faire calin avec une bouteille de MIR'Laine.

    100_8243.JPG
    100_8240.JPG
    100_8244.JPG
    100_8239.JPG
    100_8242.JPG

  • TRICO'13 et... PSYCHANALYSE

    J'ai eu une puberté perturbée avec le cheveu mollasson et gras 6 heures après lavage. Donc je n'ai jamais pu comprendre la mode qui consiste à se mettre du gel bien collant dans les cheveux pour les plaquer (mes multiples lectures de ELLE ou autres sur le sujet n'ont jamais pu me convaincre).

    De même, j'ai eu des débuts au tricot bien douloureux. Je perdais des mailles, faisais des trous ou des points irréguliers. Alors les points à trou-trou, cela me rappelle ce mauvais temps et ça m'angoisse toujours.

    Alors pourquoi se lancer dans la veste à point rivière en lin de La Droguerie ???

    J'sais pas mais en tout cas, ça a été très conflictuel.
    Après avoir fait les 3/4 de la veste en 2 jours, j'ai regardé mon ouvrage et il m'a rappelé le tricot de Thérèse dans "Le père Noël est une ordure". Horreur, malheur, j'ai dû tout détricoter, ce qui chez moi sonne souvent le glas pour le modèle en question.

    Mais là, j'ai respiré bien fort, me suis allongée sur mon canapé et ai réfléchi. Dieu m'a d'abord parlé, euh non, plutôt son ange Emma, qui m'a prodigué de judicieux conseils. Puis Woody Allen est apparu et m'a dit qu'après des années de psychanalyse, il avait compris qu'il était insensé d'aller complètement contre sa nature.

    Alors j'ai repris mon ouvrage et coupé la poire en 2. J'ai abandonné le 100% point rivière pour du mi-mousse/mi-rivière pour n'avoir à lutter qu'une fois sur 2 contre la malédiction du trou-trou.

    Le TRIO donnait un W.E. pour le réaliser et bien moi, comme je l'ai commencé le 20 mars, je suis conceptuellement et royalement en W.E. depuis 3 semaines... Elle est pas belle la vie.

    RESULTAT des courses:
    Je te laisse juge mais je dois avouer que je ne suis pas 100% emballée. Faut qu'il vive un peu et moi avec, que je trouve en un mot la tenue ad hoc pour aller avec.

    Il est en lin ficelle avec du biais Héloïse prune fond beige et 2 perles cadillac couleur olive from La Droguerie.


    Misère, misère et dire que je dois en faire un autre pour ma fille en rouge coquelicot.

    100_8198.JPG
    100_8194.JPG
    100_8196.JPG
    100_8199.JPG

  • SCOOP TOUJOURS

    Rien à te monter encore aujourd'hui, je suis à fond dans mes ateliers créatifs de délire : boulot, étiquetage des affaires, prépa des valises colo... et tuttti quanti.

    Pourtant tu vas voir du LOURD, de l'INEDIT.

    Assieds-toi, ça va secouer car malgré toutes ces petites tracasseries qui m'accaparent quelque peu, je sais que le W.E. sera bon car IL EST ARRIVE.

    Tout NOUVEAU, tout CHAUD, il est à tomber.

    Tu chéris tes enfants, tu adores le Liberty, tu vénères La Droguerie... Alors il est pour TOI et il t'attend Rue du Jour à Paname.

    LE TOME 2 DES ENFANTS DE LA DROGUERIE


    100_8185.JPG


    Il y a des modèles en alpaga, cashmere, lin, kaleïdo et fleur de coton....mais aussi de la COUTURE.
    Allez, une courte sélection de quelques uns de mes favoris :


    100_8186.JPG
    100_8191.JPG
    100_8192.JPG


    (Toi, la veste 3/4 en plumette-alpaga, je te rêve en taille adulte pour la rentrée).

  • PETITS POINTS

    Un exercice que je n'avais pas fait depuis la naissance de mon deuxième, soit...houlala fichtre, une dizaine d'années.
    Force est de constater que plus la perverse ride se creuse autour tes yeux, plus ton acuité visuelle diminue.
    Le point de croix te ramène inexorablement à l'âge de tes artères.

    Donc un petit coussin de mariage pour une cérémonie auquelle je suis très prochainement conviée.

    Du noeuds-noeud, de la perlouze,... du vrai festif fifille en fait.

    J'ai choisi ce modèle de la collection "Le lin d'Isabelle" car tout en surfant sur tous les poncifs du genre, il le fait avec charme et délicatesse, comme tous les modèles de cette créatrice d'ailleurs, rencontrée au salon de l'Aiguille en fête.

    Chausse tes lunettes et regarde.

    100_8183.JPG
    100_8181.JPG
    100_8180.JPG


  • Le coup de blouse du W.E. #3

    Une petite blouse réalisée en fin d'année et jamais encore montrée pour cause de photos trop sombres.

    C'est une Suzanne (patron Citronille) de fénéante = sans la patte de boutonnage.
    J'ai bien fait d'éviter cet écueil car dans la série boulette couture, j'ai énormément galéré avec le montage des manches qui ne s'adaptaient pas bien ??? J'ai bien vu qu'il y avait un devant et un derrière mais rien y a fait. Erreur de relevé ??

    Bon au final, je l'aime beaucoup, bien qu'elle n'amincisse pas mon tour de poitrine, car elle est faite dans un Liberty que j'adore : le Coward bleu trouvé chez l'Entrée des fournisseurs. La popeline bleu gris et les boutons sont de la même enseigne.

    La semaine à suivre sera calme car je dois me transformer en séminariste pour le boulot pendant 3 jours...(et je ne préfère pas penser à l'état de la maison avec 3 enfants et un mari en liberté sans la mère Fouettarde).

    Bonne semaine.

    100_8177.JPG
    100_8097 v2.jpg
    100_7944.JPG
    100_8129.JPG

  • Ma robe de bure ou la malédiction du vendredi 13

    La bonne idée de départ : se faire une robe pour un mariage mi-avril.

    On a peur de rien chez Ma vie rêvée :
    Jamais dépasser le stade de la blouse japonaise ou critronillienne, une seule boutonnière faite dans toute sa vie....Alors une robe avec une fermeture éclair en plus, OUAF,OUAF,OUAF, je me marre doucement.

    La mauvaise idée de suite : prendre de la gabardine from Citronille. Belle à l'oeil sur internet mais plutôt épaisse et rigide à la réception (à destiner plutôt à une veste ou un bas).

    Pas grave, on continue à foncer tête baissée.

    Une fois finie, fermeture éclair faite 2 fingers in the nose... En fait j'ai beaucoup lu sur le sujet, n'ai rien compris comme d'hab' et ai fini par pratiquer les premiers gestes de secours de la blonde en milieu de couture hostile : je suis allée simplement regarder comment c'était fait sur une jupe de mon placard.

    J'enfile la robe et là je me rends compte qu'elle ne suit pas vraiment le mouvement. Pratique pour la messe car quand le prêtre nous demandera de nous asseoir et bien ma robe, elle, restera debout.
    Je pense également à appeler la mariée pour lui dire qu'un repas assis, c'est très surfait. Alors qu'un buffet debout, c'est top et novateur!!!

    Misère finale : comme je repasse tel un boulet, j'ai confié le repassage à une autre personne qui ne s'est pas rendu compte que le tissu marquait au moindre coup de fer. J'ai donc des traînées de fer en plus maintenant.

    J'aurais dû mieux réviser mes cours d'anglais : My teinturier is rich because je dois toujours lui confier les vêtements fragiles la 1ère fois.

    Bon, je te la montre quand même, les bras en croix, alléluia.

    Modèle N° 9 Du Stylish Dress Book tome 1

    100_8159.JPG

  • Ma tour de Pise

    A l'initiative de Faustine, voici ma pile pour sauter les deux pieds dans le printemps :

    100_8173.JPG


    Du bas vers le haut :
    *3 voiles de coton de la boutique MERCI, heureux filon découvert grâce à Fred,
    * Popeline lait fraise et Liberty Maynard de L'Entrée des fournisseurs,
    * Madras et Liberty from La Droguerie,
    * Popeline gris perle et Liberty Mauve de L'Entrée des fournisseurs.

    Et puis pour Aurélie et Lili Graffiti, sur mes aiguilles, il va y avoir du lin, du lin et du lin : vertige, cachalot et aigue ( mais bon , faut d'abord finir le petit gilet en kaléïdo ...)

    PS : Boutons fraîchement pêchés du jour à La Droguerie.




  • Ma saison à La Droguerie #10 et fin

    Ma collection automne-hiver 2008/2009 made in La Droguerie se clôture ici.

    Bien qu'encore fugaces, les rayons de soleil se font tout de même de plus en plus nombreux. Va falloir commencer à penser sérieusement collection printemps 2009.

    Pour finir en beauté, un dernier petit GRR pour la route, celui qui ne voulait pas quitter lundi dernier mes aiguilles. Merci au Docteur House de m'avoir aidée, entre 2 diagnostics, à en venir à bout.

    Il devait être prêt avant le 13 pour l'anniversaire de la femme de ma vie, ma MÔMAN chérie. Mission accomplie.

    Je te le montre dès aujourd'hui car ma maman est une femme sérieuse qui ne traîne pas sur la blogosphère (... sinon je ne raconterais pas toutes ses bêtises pour pas me faire gronder!!!).

    Après le bleu sur bleu, j'ai tenté le contraste camouflage passe-partout vestimentaire avec un mélange alpaga brûlis et plumette ébène.
    La broche est faite à partir de boutons et d'un ruban de my Uncle La droguerie is (very) rich et a été fortement pompée sur une créa de notre POULE adorée...


    100_8171.JPG
    100_8170.JPG
    100_8167.JPG

  • Dragibus de printemps

    Alors que mon dernier tricot hiver, qui doit absolument être fini pour le 12, tarde à quitter mes aiguilles...

    Alors que le temps de ce week-end parisien ne m'a pas donné une pêche d'enfer...

    J'ai tout de même eu envie d'aboutir à quelque chose dimanche soir, de faire un truc qui me fasse croire que le printemps arrive,...

    Et puis mes yeux se sont posés sur la boîte à bonbons pleine de dragibus, j'ai eu envie de craquer mais un éclair fulgurant a transpercé mon esprit avant que l'irréparable ne soit commis : la première bague régime Haribo basse calorie était née.

    Il y a quinze jours, je suis tombée dans le tiroir boutons de bottine de La Droguerie, avec des couleurs toutes plus appétissantes les unes que les autres.

    Et voilà ce qu'ils sont devenus hier soir. Ils ont la couleur des Dragibus et à mon doigt, il teintent comme un petit paquet de bonbons.

    Bonne appétit.

    Dragibus 1.JPG
    Dragibus 2.jpg
    Dragibus 3.JPG